Comment se référencer gratuitement sur Google ?

Ophélia Pol SEO
27/04/2022

Nous avons commencé à bloguer et à créer du contenu sur le Web en 2011… et ...

Comment se référencer gratuitement sur Google ?

Nous avons commencé à bloguer et à créer du contenu sur le Web en 2011… et autant vous dire que nous ne connaissions rien au référencement et aux recherches organiques . A cette époque, nous écrivions simplement ce qui nous passait par la tête, pensant que les informations que nous partagions pourraient être utiles à d’autres internautes. Nous ne nous sommes pas demandé comment les gens trouveraient nos articles, nous les avons juste publiés sur notre blog et partagés sur les réseaux sociaux. 😉

Mais au bout d’un moment (peut-être 1-2 ans), on s’est rendu compte que certains de nos articles étaient beaucoup plus lus que d’autres. En analysant un peu la situation, on s’est rendu compte que les personnes qui lisaient ces articles précis venaient en fait du même endroit : le moteur de recherche Google ! Ce constat a été pour nous un véritable déclic et c’est à ce moment-là que nous avons commencé à nous intéresser plus sérieusement au monde merveilleux du référencement et de la recherche organique.

Et croyez-nous, tester et apprendre le SEO a été un très bon investissement de notre temps ! C’est certainement le facteur principal qui nous permet aujourd’hui de vivre de notre blog.

De toute évidence, nous n’avons pas tout fait correctement dès le départ et on ne s’est pas retrouvé avec un trafic de milliers de visites par mois du jour au lendemain (dont plus de 80% proviennent de Google). Nous savons aussi que le SEO peut être un sujet intimidant et difficile à appréhender tant il est vaste ! Mais ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour simplifier un peu.

Qu’est-ce que le SEO et le trafic organique ?

Contenus afficher

SEO signifie Search Engine Optimization . Et bien, quand je dis « moteurs de recherche » , je ne parle en fait que de notre cher Google car plus de 90% des recherches se font sur Google qui domine ce marché depuis au moins 15 ans ! Le SEO regroupe donc toutes les pratiques qui visent à augmenter la quantité et la qualité du trafic organique vers votre site (comprenez par là le trafic gratuit qui vient de notre ami Google).

Pourquoi le SEO et le trafic organique sont importants ?

Avoir un trafic de qualité est la base fondamentale de toute entreprise sur Internet. C’est en fait assez simple, que vous vendiez un produit/service en ligne, que vous ayez un blog, un site vitrine… plus vous aurez de trafic qualifié sur votre site, meilleur sera votre business !

Il existe bien sûr plusieurs façons d’amener du trafic vers votre site :

Réseaux sociaux: Lorsque nous avons commencé à bloguer, les réseaux sociaux représentaient une part assez importante de notre trafic. Nous avons simplement partagé nos articles sur notre page facebook (ou sur différents groupes, en commentaires etc…) et les personnes qui nous ont suivi ont vu notre contenu passer dans leurs flux et ont cliqué dessus si elles étaient intéressées. Malheureusement, depuis plusieurs années, les règles du jeu ont changé et il faut payer pour être visible sur facebook ou instagram. Si vous mettez un lien vers votre site dans une publication facebook, seule une infime partie des personnes qui vous suivent le verra (facebook essaie de vous garder sur leur site). Il y a Pinterest qui peut encore être une source de trafic intéressante, mais sans payer en 2019, vous n’irez pas très loin sur les réseaux sociaux.

traffic social media

Moins de 7,5% de notre trafic provient des réseaux sociaux et plus des 3/4 de ce trafic provient de Pinterest… malgré nos 30’000+ abonnés sur RS

C’est pourquoi nous ne sommes pas de grands fans des réseaux sociaux en 2019 ! Même si nous partageons encore quelques photos ici et là (et nous y passons certainement encore trop de temps), cela n’en vaut plus la peine selon nous et nous préférons investir notre temps ailleurs !

Publicité payante: Pour certaines entreprises, la publicité payante (sur google mais aussi facebook ou d’autres sites web) peut être une source de trafic rentable. Si vous êtes capable de mesurer combien vous coûte un clic et combien d’argent il vous rapporte, vous pouvez mettre en place une stratégie rentable. Mais ceci dit, il ne faut pas oublier que sur Google par exemple, seuls 4% des personnes qui font une recherche cliquent sur une annonce au final. Cela signifie que les plus grosses opportunités de trafic sont ailleurs, d’autant plus qu’elles sont gratuites.

SEO : Vous l’aurez bien compris, les plus grosses opportunités de trafic se situent clairement du côté des recherches organiques sur Google (puisque les autres moteurs de recherche peuvent pratiquement être délaissés). Voici quelques raisons qui devraient finir de vous convaincre qu’investir du temps pour améliorer votre référencement est une bonne idée :

  • Le potentiel de trafic est plus important que partout ailleurs: Google est le site le plus utilisé et visité sur Internet ! Si vous pouvez vous positionner en haut de la 1ère page de google pour un terme de recherche pertinent, vous serez récompensé par un trafic de qualité.
  • Le trafic organique est gratuit et persistant: C’est là que ça devient intéressant… certainement créer du contenu bien classé dans Google prend du temps. Mais si vous le faites, vous obtiendrez du trafic gratuit pendant longtemps.
  • L’apprentissage du SEO est gratuit: Si vous êtes motivé, toutes les informations pour apprendre le SEO se trouvent sur internet (comme dans ce guide 😉 ). Vous avez juste besoin d’être prêt à investir une partie de votre temps pour vous entraîner.
  • Google est là pour durer: L’évolution de Google a été bien plus stable que celle des réseaux sociaux ces 10 dernières années et Google restera certainement encore longtemps le moteur de recherche principal. Les compétences que vous développerez en apprenant le SEO vous permettront d’obtenir du trafic gratuit pour les années à venir.

Répartition du trafic sur la 1ère page de Google

Même si je viens de vous dire que l’évolution de Google a été assez stable ces 10 dernières années (par rapport aux réseaux sociaux), on est encore loin de la simple liste de résultats qu’il y avait au début sur la première page de Google (vous vous souvenez peut-être de certains sponsorisés résultats en début de page puis la liste des résultats de recherche). Aujourd’hui la première page de Google est beaucoup plus riche et ressemble plus à ceci selon la requête :

En regardant ces 3 pages de résultats Google, on peut faire les constats suivants :

  • Google essaie de répondre aux questions des internautes directement sur la page de résultats de recherche. En 2019, 50% des requêtes ne génèrent aucun clic , ce qui signifie que 50% des internautes n’ont pas besoin de cliquer sur un résultat de recherche pour trouver la réponse à leur question (une tendance qui fait un peu peur aux créateurs de contenu).
  • La première page ne ressemble plus à une simple liste de résultats de recherche, il y a aussi beaucoup de contenu qui s’enrichit d’images, de notes, de questions et réponses… (rich snippets). Nous reviendrons sur ce point plus tard.
  • 4 à 5 % des recherches se terminent par un clic sur un contenu sponsorisé (une publicité)
  • En moyenne, 45 à 46 % des recherches se terminent par un clic sur un résultat organique , ce qui représente tout de même un trafic énorme. Et c’est cette partie de la recherche qui va s’intéresser dans le cadre du SEO.

Si l’on considère maintenant ces 45-46% qui génèrent du trafic organique, il est également intéressant de connaître la répartition des clics selon votre position dans Google. Évidemment, les premières positions vous rapporteront plus de clics, mais dans quelle mesure ?

ctr position google serp
pourcentage de clics selon votre position organique dans Google

Le graphique ci-dessus montre qu’environ 60% des clics organiques dans Google vont vers les 3 premières positions … d’où l’intérêt de voir vos pages ou articles sur une de ces positions pour certaines requêtes.

L’algorithme de Google et ses multiples paramètres

Google a un objectif principal :Donner la meilleure réponse possible aux personnes qui posent des questions(en gagnant un peu d’argent au passage ;)). Pour cela, il va essayer de mettre en tête de sa 1ère page de résultats de recherche le meilleur contenu disponible sur Internet pour répondre aux questions posées par les internautes. Pour juger quel contenu est le plus pertinent pour une demande donnée,Google utilise des algorithmes complexes basés sur des centaines de paramètres plus ou moins importants.

Et justement toute la science du SEO va consister à étudier le fonctionnement de ces algorithmes pour comprendre quels sont les paramètres les plus importants. Le jeu en vaut évidemment la chandelle car si Google juge votre contenu pertinent et qualitatif sur un sujet, vous serez récompensé par une belle quantité de trafic gratuit et des lecteurs de qualité.

Voici quelques exemples de paramètres pour vous donner une idée :

  • temps passé sur les pages de votre site
  • vitesse de chargement
  • la longueur de votre contenu
  • nombre de backlinks provenant de sites dignes de confiance
  • choix des mots clés utilisés dans le contenu
  • la structure de votre site web
  • votre autorité de domaine
  • Dans quelle mesure votre site est-il adapté aux mobiles ?

Comment positionner votre site dans Google : aperçu de notre méthode

D’accord… assez de théorie et passons aux choses sérieuses. Dans les sections suivantes, nous partagerons avec vous la méthode qui nous a permis de bien classer notre blog dans Google.

Comment créer un nouveau contenu optimisé pour le référencement

Alors même si vous avez déjà un site internet avec des pages et des articles existants, nous allons commencer par vous présenter notre méthode de création de nouveaux contenus optimisés pour le SEO.

Pour nous, il y a 3 étapes importantes pour créer du contenu qui sera bien référencé dans google :

  • Vous devez faire une bonne recherche par mot-clé
  • Vous devez mettre en place les bases d’ un bon référencement on-page
  • Vous devez essayer d’obtenir des Backlinks (SEO off-page)

Recherche de mots clés pour Google

La recherche de mots-clés est probablement le point sur lequel nous avions le moins de connaissances et qui a eu le plus d’impact sur notre trafic lorsque nous avons commencé à nous y intéresser ! Pourtant, quand on y pense, c’est tellement logique :

Les mots utilisés par les internautes pour rechercher dans Google sont à la base des recherches organiques !

Ainsi, plus vous avez de connaissances et d’informations sur les mots-clés que les gens utilisent dans google, mieux vous pourrez répondre à leurs questions dans vos articles (et il y a de fortes chances que vous soyez mieux classé dans Google)

Mais avant d’aller plus loin, il y a 2 propriétés extrêmement importantes des mots-clés que vous devez connaître :

Volume de recherche et compétitivité d’un mot-clé

  • Volume de recherche : Celui-ci est plutôt facile à comprendre puisqu’il représente le nombre de recherches par mois qu’un mot-clé a dans Google. Évidemment, si vous parvenez à bien vous positionner dans google pour un mot-clé à fort volume de recherche, vous serez récompensé par un trafic important.
  • Compétitivité : Cette notion est TRES importante et représente la difficulté à se positionner sur un mot-clé. Comprenez par là que si pour un mot clé donné vous voyez Wikipedia, Booking.com, Tripadvisor… (qui sont des sites à forte autorité et qui se positionnent très bien dans Google) dans les premiers résultats de recherche, vous risquez d’avoir du mal à les devancer dans Google.
    Il existe plusieurs façons d’estimer la compétitivité d’un mot-clé (avec des outils gratuits ou payants) et nous allons les détailler ci-dessous car c’est très important.

Donc je suis sur que vous l’avez déjà compris, si vous écrivez du contenu sur un certain sujet, vous allez essayer d’utiliser des mots-clés qui ont le volume de recherche le plus élevé possible pour une compétitivité pas trop élevée (même si plus votre site a d’autorité, plus vous pouvez essayer de vous classer pour des mots-clés compétitifs).

Outils gratuits pour la recherche de mots-clés

Lorsque nous avons commencé à bloguer, il y avait très peu d’outils gratuits à notre disposition pour mesurer le volume de recherche de mots-clés et encore moins pour mesurer leur compétitivité. Il n’y avait que Google Keyword planner et Google trend qui pouvaient nous donner une idée du volume de recherche de mots-clés mais c’était encore très approximatif.
Pour être compétitif, nous avons dû installer des extensions de navigateur comme la MozBar qui nous permettait de voir le DA (Domain Authority : une mesure de la « puissance » d’un domaine) et le PA (Page Authority : une mesure de l’autorité d’une page) directement dans le Résultats de recherche.
Les informations de volume et de compétitivité pour différents mots-clés ont ensuite été enregistrées dans des fichiers Excel à des fins de comparaison. De toute évidence, ce processus prenait beaucoup de temps et était inefficace.

Mais au cours des dernières années, nous avons vu émerger pas mal d’outils très complets qui nous permettent d’automatiser la recherche de mots-clés et de faire beaucoup d’autres choses très utiles en SEO. Vous vous en doutez donc, la grande majorité de ces outils ne sont pas gratuits, mais certains d’entre eux proposent des fonctionnalités gratuites à l’essai :

  • SEMrush : SEMrush est clairement l’un des outils SEO les plus complets et les plus puissants avec Ahrefs (mais aussi l’un des plus chers puisque l’abonnement le moins cher est de 99$/mois). Mais contrairement à Ahrefs, si vous créez un compte dans SEMrush, vous aurez droit à 10 requêtes gratuites par jour. Parfait pour tester la recherche de mots-clés.
  • SerpStat : SerpStat n’est peut-être pas aussi complet que SEMrush mais c’est toujours un excellent outil pour la recherche de mots-clés. Si vous créez un compte vous aurez droit à 30 requêtes gratuites par jour ce qui vous permettra déjà de vous faire une idée et de faire quelques recherches de mots clés.

Mais je vous ai gardé le meilleur outil gratuit pour la fin : Ubersuggest (qui a été racheté par Neil Patel et intégré à ses outils SEO). Je n’ai donc aucun doute que les outils de Neil Patel deviendront payants à un moment donné !Mais pour l’instant, Ubersuggest vous permet de faire des recherches de mots clés, de mesurer le volume de recherche et d’avoir une idée de la compétitivité des mots clés gratuitement ! (malheureusement, cet outil n’existait pas lorsque nous avons commencé à bloguer)

ubersuggest

Par rapport aux autres outils payants que nous utilisons, les volumes de recherche (VOL) correspondent bien mais la mesure de compétitivité (SD) me semble un peu approximative. Mais bon, quand on sait que l’outil est gratuit… profitez-en tant que ça dure !

Le meilleur outil de recherche de mots clés qui reste abordable

Mais bon, vu l’importance de la recherche de mots-clés pour le SEO, on s’est vite retrouvé limité par les options gratuites… Par exemple, Ubersuggest ne permet pas de faire des listes de mots-clés ou de suivre l’évolution du classement de vos mots-clés d’intérêt (et de pouvoir suivre l’évolution de votre classement est un point TRES important).

Par le passé nous avons fait des tests avec Ahrefs, SEMrush , Keysearch, LongTailPro (que nous avons utilisé pendant plus de 2 ans) pour enfin tomber sur notre dernier coup de cœur : Mangools . Alors ne vous méprenez pas, je n’ai rien contre Ahrefs et SEMrush qui sont des outils réputés pour leur qualité, mais leur prix n’est pas adapté aux petits entrepreneurs ou freelances (1er prix : 99$/mois) !

Mangools a pour moi les meilleurs outils de recherche et de suivi des mots-clés… et propose un 1er forfait pour 29,9€ par mois (ça reste un investissement mais si vous êtes sérieux dans la recherche de mots-clés, c’est de loin le meilleur outil).

L’abonnement Mangools vous donne accès à 5 outils dont 2 fondamentaux pour la recherche de mots clés :

  • Le Keyword Finder : C’est l’outil ultime pour la recherche de mots-clés. Il vous suffit de saisir une idée de mot-clé pour un sujet qui vous intéresse et mangools vous donnera une liste de mots-clés intéressants avec leur volume de recherche et leur compétitivité. De plus, en cliquant sur chaque mot-clé, vous pouvez voir immédiatement quels sites se classent sur cette requête dans google, mais ce n’est pas tout, avec le Keyword Finder, vous pouvez créer unnombre illimité de listes de mots clés(indispensable pour s’organiser). Et enfin, vous pouvez aussi facilement analyser la concurrenceen entrant n’importe quel nom de domaine et voir tous les mots-clés sur lesquels il se positionne.
  • recherche de mot clé
    Exemple pour la recherche « Teide Tenerife » et l’interface mangool qui est vraiment top ! La mesure de la compétitivité est le KD

     

  • Le SERP Watcher : Essayer de se positionner sur certains mots clés c’est bien, vérifier si ça marche c’est encore mieux ! Avec cet outil vous pouvez suivre l’évolution de votre référencement pour vos mots-clés qui vous intéressent et voir si le travail que vous faites porte ses fruits ! Pour moi, avec le KeywordFinder, ces deux outils sont le combo ultime pour la recherche de mots clés !
    Le SERP Watcher vous permet de suivre les mots clés de plusieurs sites.
  • Mais ce n’est pas tout, Mangools inclut 3 autres outils (comme LinkMiner et SiteProfiler dont nous parlerons plus tard) et une belle extension de navigateur… pas mal non ?

Bref si vous voulez faire de la recherche de mots-clés sérieusement, Mangools a été de loin notre meilleur investissement pour améliorer notre référencement et nous vous recommandons vraiment de l’essayer ! (en plus il y a une période d’essai gratuite de 10 jours… donc pas de risque pour vous 😉 )… En fait, je pense qu’on vous fera une revue détaillée de cet outil un de ces jours !

J’espère donc vous avoir convaincu que la recherche de mots-clés est une étape essentielle dans la création de contenu optimisé pour le SEO. Chaque fois que vous écrivez une nouvelle page ou un nouvel article sur votre site, vous devrez trouver un mot-clé principal et un groupe de mots-clés secondairespour lequel vous souhaiteriez vous positionner (si possible avec un bon volume de recherche et une compétitivité accessible). Une fois que vous les avez, il ne vous reste plus qu’à les intégrer dans votre contenu de la bonne manière… ce qui fait partie de la prochaine étape importante le SEO on-page que nous détaillerons plus bas.

Tous les critères importants de référencement sur la page pour Google

Comme je le disais, l’objectif n°1 de Google est de donner la meilleure réponse possible aux internautes qui posent des questions !

La question à 1 million de dollars est de savoir comment Google juge qu’un contenu est plus pertinent qu’un autre !

Grâce à ses robots qui parcourent le web pour analyser un maximum de sites, mais aussi grâce au fait que tout le monde utilise des outils comme Google analytics, Google a à sa disposition une quantité incroyable de données qui lui permet de juger de la pertinence des contenus.

Ci-dessous nous allons voir ensemble les paramètres importants pour Google sur lesquels vous pouvez avoir une influence directe en modifiant le contenu de votre site (c’est pour ça que ça s’appelle le On-Page SEO… les choses que vous pouvez modifier sur votre site pour améliorer votre référencement)

Le CTR (taux de clics) dans Google

le CTR organique dans google est défini en % par le nombre de personnes qui cliquent sur un résultat de recherche sur 100 personnes qui font cette recherche . Supposons donc que l’un de vos articles se positionne en 3ème position de Google pour la requête « meilleure plage de Tenerife » . Si 15 personnes cliquent sur votre article sur 100 personnes qui font cette recherche, vous aurez un CTR de 15% pour cette requête.

Il est facile de comprendre pourquoi le CTR est important pour Google ! Imaginez que pour une requête donnée, les pages classées No2 et 3 dans Google aient le même CTR…. Google pensera :

Hmmmmmm le post n°3 reçoit autant de clics que le post n°2… ça doit être plus pertinent !

logique, non ?

Il existe différentes façons d’influencer le CTR :

  • Le titre et la description de l’article dans Google (balises title et meta description) : Le titre et la description qui apparaissent dans Google proviennent en fait de 2 balises appelées « title » et « meta description » .
    < title > Titre de l’article qui apparaît dans Google </ title >
    < meta name = “description” content = “description qui apparaît dans Google” >
    balise title
    Balises de titre et de méta description dans un résultat de recherche Google. Avouez que ce titre et cette description donnent plus envie de cliquer que le premier résultat de recherche, n’est-ce pas ?

    Il est important de définir ces 2 balises en utilisant évidemment quelques mots clés que vous avez recherchés auparavant mais surtout enessayer de donner envie aux gens de cliquer sur votre lien !Si vous ne définissez pas ces balises, Google utilisera par défaut le titre de votre article et le début de l’article comme description, ce qui n’est pas forcément idéal.

    Conseil pratique: Si vous avez un site Worpress, un plugin comme Yoast SEO vous permettra de personnaliser facilement ces 2 balises et vous indiquera la longueur idéale de ces champs. Profitez-en pour créer des titres et des descriptions uniques et adaptés aux moteurs de recherche pour augmenter votre CTR (soyez créatif, posez des questions, donnez envie de cliquer… sans en faire trop non plus 😉 ). N’utilisez pas le même texte pour le titre de votre article (tag h1) et le titre qui apparaît dans google (tag title).

     

    capture ecran yoast seo
    Yoast SEO vous permet de définir facilement le titre et la description qui apparaissent dans Google et indique même leur longueur idéale
  • rich snippets (données structurées) : Vous avez certainement remarqué dans les exemples de résultats de recherche que je vous ai montrés au début, les rich snippets prennent de plus en plus d’importance. Ces contenus enrichis peuvent être mis en place sur certains types de contenus (recettes, avis produits, FAQ, événements, etc…). Vous trouverez une liste de tous les types de contenu enrichi autorisés par Google sur ces pages .
    seo review rich snippet
    exemple de contenu de revue enrichi que nous avons mis en place pour notre livre « Randos bière en France »
    capture ecran rich snippet
    exemple de contenu enrichi pour une recette de soupe au potiron. Avouez que ça donne envie de cliquer dessus 😉

    Bien sûr si vous avez du contenu qui pourrait convenir à ce que Google autorise pour les données structurées, je vous encourage à mettre en place ces rich snippets car si vous le faites, cela peut fortement augmenter le CTR des pages en question ! Mais vous allez me dire : c’est sympa, mais comment faire apparaître ces rich snippets ?

    Il n’y a pas de miracle, vous devez suivre les informations de configuration précises fournies par Google que vous trouverez sur le lien que j’ai partagé juste avant. Je reviendrai certainement sur ce sujet dans un article complet mais en gros il faut intégrer des informations dans le html de votre page au format JSON-LD de cette manière (exemple pour les données structurées « article »).

    <script type= “application/ld+json” >
    {
    “@context”: “https://schema.org” ,
    “@type”: “ActualitésArticle” ,
    “mainEntityOfPage”: {
    “@type”: “Page Web” ,
    “@id”: “https://google.com/article”
    } ,
    “headline”: “Titre de l’article” ,
    “image”: [
    “https://exemple.com/photos/1×1/photo.jpg” ,
    “https://exemple.com/photos/4×3/photo.jpg” ,
    “https://exemple.com/photos/16×9/photo.jpg”
    ] ,
    “datePublished”: “2015-02-05T08:00:00+08:00” ,
    “dateModifié”: “2015-02-05T09:20:00+08:00” ,
    “auteur”: {
    “@type”: “Personne” ,
    “nom”: “John Doe”
    } ,
    “éditeur”: {
    “@type”: “Organisation” ,
    “nom”: “Google” ,
    “logo”: {
    “@type”: “ObjetImage” ,
    “url”: “https://google.com/logo.jpg”
    }
    } ,
    “description”: “Un article des plus merveilleux”
    }
    </script>
    Si vous utilisez WordPress il existe plusieurs plugins pour mettre en place ce genre de chose… et Yoast SEO inclut déjà certaines données structurées par défaut. Mais si vous souhaitez personnaliser davantage, je vous recommande le plugin SNIP.

Le temps passé sur la page par vos lecteurs

Une autre métrique qui intéresse certainement Google est le temps passé par les internautes sur vos pages. C’est logique quand on y pense ! Si vous passez 5 minutes sur une page, c’est un signe que vous lisez le contenu et que vous le trouvez intéressant. Il est donc normal que Google considère ce paramètre comme important pour le classement des contenus.

Maintenant, comment augmentez-vous le temps que les visiteurs passent sur vos pages ?

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour augmenter ce temps :

  • Créez le meilleur contenu possible (pour vos lecteurs et non pour Google): Ce point devrait certainement être en gras en haut de cet article. Créez du contenu de haute qualité pour répondre aux questions que les gens se posent ! Si vous écrivez des articles de qualité, les gens passeront du temps à les lire et vous serez récompensé par Google !
  • Longueur du contenu: Bien sûr si vous pouvez couvrir complètement un sujet en 400 mots c’est super… Mais sachez que la tendance est plutôt : plus un article est long et détaillé, meilleures sont ses chances d’être bien référencé dans Google. Honnêtement, on écrit rarement des articles de moins de 2000 mots et quand on écrit des guides plus approfondis (comme celui-ci), on monte parfois à plus de 8000 mots !
  • Ajouter des images, des vidéos ou du contenu interactif: Si vous ajoutez de belles galeries d’images ou une vidéo pertinente (ou une carte interactive pour une randonnée), le lecteur sera poussé à regarder et à interagir. Ils passeront plus de temps sur votre page/article.
  • La lisibilité de votre contenu: Une mise en page claire et des paragraphes courts aident l’internaute à lire plus facilement votre article… ce qui aura un impact sur le temps qu’il passera sur la page.

Le taux de rebond

Le taux de rebond est défini comme le pourcentage de visiteurs qui quittent votre site après avoir vu une seule page. C’est aussi un signal utilisé par Google pour juger de la qualité et de la pertinence de votre contenu. Voici quelques conseils pour réduire votre taux de rebond :

  • Un premier paragraphe engageant: Essayez d’attirer l’attention du lecteur et de lui donner envie de lire la suite de votre article. Cela lui évitera de se fatiguer en début de page et de quitter votre site trop rapidement (ce point améliore aussi le temps passé sur la page).
  • Un bon maillage interne (liens entre vos pages): Si vous ajoutez des liens pertinents vers d’autres articles qui tournent autour du même sujet, vous inciterez le lecteur à continuer à visiter votre site (ce qui réduira directement le taux de rebond).
  • La vitesse de chargement de votre site: Si votre site est lent, vous risquez de perdre beaucoup de lecteurs avant même qu’ils n’aient le temps de lire un seul mot sur votre site. Les internautes sont de moins en moins patients et si vos pages ne se chargent pas en moins de 2-3 secondes, vous perdrez un bon nombre de lecteurs. L’optimisation de la vitesse de chargement est un sujet technique qui effraie beaucoup de monde. Mais c’est aussi l’un des sujets qui m’intéresse le plus et j’ai écrit un guide très complet sur comment optimiser la vitesse de chargement d’un site WordPress !
  • Ajouter des “appels à l’action”: Invitez vos lecteurs à poursuivre leur visite sur votre site en leur présentant des articles similaires, en les incitant à commenter ou en les invitant à s’inscrire à votre Newsletter.

Utilisation des mots-clés

Tout au long de la première partie de ce guide, nous vous avons expliqué l’importance de faire une bonne recherche de mots clés. Mais une fois que vous avez trouvé vos mots-clés, encore faut-il les inclure dans votre contenu de manière « judicieuse » .

Mais pour le rendre plus significatif, prenons un exemple fictif avec les mots-clés suivants :

  • Mot-clé principal : randonnée fuerteventura
  • mots-clés secondaires :
    • randonnées fuerteventura
    • promenades fuerteventura
    • carte de randonnée fuerteventura
    • la plus belle randonnée de fuerteventura
    • itinéraires de randonnée fuerteventura

Mais avant de vous dire où placer vos mots-clés, j’aimerais commencer par dire :

Gardez Google à l’esprit, mais écrivez TOUJOURS d’abord pour vos lecteurs… Un contenu naturel, engageant et de qualité est roi !

Maintenant que c’est dit, regardons ensemble où mettre ces mots-clés dans vos articles :

  • Dans l’url : dans ce cas l’url pourrait être simplement /randonnée-fuerteventura
  • Le titre de l’article (balise h1) :  Notre guide des plus belles randonnées à Fuerteventura (+ cartes)
  • La balise title (titre qui apparaît dans Google : 50-70 caractères) :  10 belles idées de randonnées sur Fuerteventura que vous allez adorer
  • la meta description (description qui apparaît dans Google : < 160 caractères) :  Après 3 semaines de randonnée sur l’île de Fuerteventura aux Canaries, on partage avec vous toutes nos randonnées préférées (avec cartes et GPX)
  • Les sous-titres (balises h2, h3, h4) : dans ce cas particulier, j’inclurais probablement dans les sous-titres des lieux spécifiques de l’île de Fuerteventura en combinaison avec les mots “randonnée”, “randonnées”, “promenade”, ” marche », « carte »…
  • La balise alt de vos images (alt text) : Chaque image insérée dans votre article doit avoir un attribut alt qui contient une description écrite de l’image (qui est utilisée dans les recherches d’images google, pour les utilisateurs malvoyants ou si l’image ne se charge pas ). Essayez de décrire au mieux l’image et si vous pouvez inclure un mot-clé naturellement, c’est encore mieux.
    < img src = “landscape-fuerteventura.jpg” alt = “paysage aride lors de notre randonnée au sud de l’île de Fuerteventura” >
  • Dans le contenu de l’article : N’abusez pas des mots-clés et écrivez avant tout pour vos lecteurs… mais quand vous en avez l’occasion, glissez naturellement un mot-clé ici et là.

Note : Encore une fois, si vous utilisez WordPress, le plugin Yoast SEO vous donnera beaucoup d’informations utiles pour votre référencement sur page (utilisation du mot-clé principal, densité des mots-clés, lisibilité etc…). Par contre, j’insiste sur le fait qu’il n’est pas nécessaire d’avoir tous les voyants Yoast SEO au vert pour qu’un article soit performant, peu importe ! N’écrivez pas vos articles pour Yoast, écrivez-les pour vos lecteurs et ne sur-optimisez pas !

Signaux sociaux

Nous vous disions plus haut que nous ne sommes plus de grands fans des réseaux sociaux car il faut désormais payer pour être visible, la publicité prend de plus en plus de place etc… Mais même s’ils sont moins attractifs qu’avant, il n’en demeure pas moins que les réseaux sociaux des canaux comme Facebook, Instagram ou Pinterest sont utilisés par des millions de personnes !

Mais si vous voulez avoir une petite chance d’être remarqué sur les réseaux sociaux, vous devez optimiser la prévisualisation de vos articles pour sortir du lot dans toute cette masse de contenu. Par exemple, voici la différence avant et après optimisation d’un aperçu facebook… Avouez que vous préféreriez cliquer et partager celui de droite, n’est-ce pas ?

facebook seo
à gauche l’aperçu facebook d’origine sans optimisation et à droite après optimisation

Alors même s’il n’y a pas de lien direct entre le SEO et les réseaux sociaux, ça compte quand même. Si un de vos articles est beaucoup partagé, il pourrait recevoir beaucoup de trafic, ce qui serait alors perçu comme un signal de popularité par Google.

Pour personnaliser les titres, les descriptions et les images de votre aperçu pour Facebook ou Pinterest, vous devez ajouter des balises méta “open graph” dans vos articles (ce qui est très facile avec yoast seo par exemple).

Astuce : pour créer de belles images de partage pour les réseaux sociaux, rien ne vaut Canva qui permet de créer de belles avant-premières sans y passer 10 heures non plus.

Autres facteurs

Bien que je pense vous avoir déjà donné un bon aperçu du référencement on Page, voici quelques points supplémentaires qui peuvent également avoir un impact :

  • Sémantique: On parle de sémantique pour indiquer que l’utilisation des balises html a un sens (h1 est le titre principal, h2 un sous-titre, blockquote pour les citations). Donc, une chose importante est de ne pas utiliser de titres ou de sous-titres à des fins de style ! Utilisez chaque balise dans le contexte qui lui convient.
  • Reliez quelques ressources pertinentes: C’est toujours une bonne idée de créer des liens vers des articles de référence qui apportent une valeur supplémentaire à vos lecteurs dans ou à la fin de vos articles.

Off page SEO : L’importance des backlinks pour Google

Comme son nom l’indique, le référencement hors page/site englobe toutes les actions qui peuvent améliorer votre référencement en dehors de votre site. Il consiste en grande partie à améliorer l’autorité de votre site (sa réputation ou sa popularité en quelque sorte) en obtenant des backlinks (liens pointant vers votre site depuis un autre site)

Depuis le début, les backlinks ont joué un rôle clé dans la façon dont Google classe le contenu dans son moteur de recherche (les backlinks sont au cœur de l’algorithme de Google). Google considère un backlink comme un vote et plus les gens votent pour vous (et plus ces liens sont considérés comme “de confiance”), plus votre site sera considéré comme populaire/autoritaire par Google.

Avant d’aller plus loin, je vais juste vous donner quelques outils pour mesurer l’autorité d’un site web :

  • Moz DA (autorité de domaine) : Le DA de Moz, dont je parlais déjà dans la section des mots clés , est l’une des mesures les plus courantes de l’autorité d’un site Web. Plus votre DA est élevé, meilleur vous serez classé dans Goolge.
  • Majestic Citation flow et Trust flow : Majestic est également l’une des sources les plus utilisées pour mesurer la quantité et la qualité des backlinks qui atterrissent sur votre site. Le Citation Flow est une mesure de la quantité de backlinks tandis que le Trust Flow se concentre davantage sur la qualité. Encore une fois, plus ces chiffres sont élevés, meilleures sont vos chances d’être classé dans Google.

Comme vous l’avez peut-être déjà compris, tous les backlinks ne sont pas égaux! Si la personne qui vote pour vous est populaire (c’est-à-dire si le site qui vous donne un backlink a une forte autorité), Google le percevra comme un signal plus fort !

Dans le jargon SEO, cela s’appelle Link Juice . Plus le site qui vous donnera un backlink fait autorité, plus vous recevrez de jus de lien. Pour que ce fameux jus de lien soit transmis à votre site, il faut aussi que le lien soit en « dofollow » (à opposer aux liens en « nofollow » ).

< a href = “mysupersite.com” target = “_blank” > Ce site est génial et je lui donne Link Juice </ a >
< a href = “mysupersite.com” target = “_blank” rel = “nofollow” > Ce site est cool mais je ne lui donne pas mon Link Juice </ a >

Alors évidemment l’idéal est de recevoir beaucoup de backlinks en dofollow en provenance de sites à forte autorité ! Et d’après notre expérience, c’est assez difficile, surtout quand on démarre avec un site.

Alors voyons ensemble différentes stratégies pour obtenir des backlinks de qualité

  • Créez un contenu si bon qu’il reçoit des liens naturellement: Même si ce n’est pas vraiment une technique, c’est la méthode que nous utilisons le plus sur nos sites. Si vous créez des articles/contenus qui aident vraiment les gens et leur fournissent des informations utiles, vous recevrez automatiquement des backlinks de qualité. Sur ce guide que vous êtes en train de lire (ou celui sur la vitesse de chargement ), je partage du mieux que je peux, tout ce que je sais sur le référencement et la vitesse des pages ! J’espère sincèrement que les gens trouveront des informations utiles et des valeurs qui les aideront pour leur stratégie de référencement. Et qui sait, peut-être que les gens voudront me récompenser pour toutes ces informations avec un backlink. 😉
  • L’importance du réseautage: Par réseaux, j’entends d’autres personnes actives en ligne dans le même créneau / sujet que vous. Parlez-leur (en ligne ou dans la vraie vie 😉 ), collaborez, partagez des informations, faites-vous des amis… Il y a bien plus dans la vie que le SEO et si vous êtes un membre actif de votre niche, vous augmenterez considérablement les chances de recevoir un lien de quelqu’un qui a aimé lire votre contenu. Par exemple, nous sommes des membres assez actifs des communautés nomades et routards (et de plus en plus sur tout ce qui touche à WordPress)… et quand on voit un article qui nous plaît beaucoup, on met régulièrement un backlink ou on le partage sur les réseaux sociaux.
  • Articles d’invités: Cette méthode consiste à rédiger du contenu pour un autre site (si possible à forte autorité dans votre créneau) pour toucher un nouveau lectorat et obtenir un backlink de qualité. C’est une technique très efficace (mais qui prend beaucoup de temps) quand on commence à mettre la machine SEO en marche 😉 et on l’a utilisée quelques fois dans un premier temps. Cependant, si vous voulez essayer d’écrire quelques messages d’invités, gardez à l’esprit les points suivants :
    • Avant de contacter différents sites pour des publications d’invités, assurez-vous d’avoir déjà suffisamment de contenu de qualité sur votre propre site. A quoi bon essayer de toucher un nouveau lectorat si vous n’avez quasiment pas de contenu.
    • Ne contactez que les sites que vous aimez (+ avec une bonne autorité) et dont le lectorat sera intéressé par votre contenu.
    • Lorsque vous contactez un webmaster, écrivez un e-mail/un argumentaire personnalisé avec une idée d’article intéressante qui apportera de la valeur à son lectorat. Oh, et assurez-vous que le site accepte les publications d’invités et n’écrivez pas de messages impersonnels ridicules. Exemple : Nous n’acceptons plus les publications d’invités et le mentionnons sur toutes nos pages de contact… Cependant, nous recevons probablement plus de 10 demandes de publication d’invités « non personnalisées » par jour et nous les déplaçons TOUS directement dans notre corbeille.
    • Lorsque vous rédigez un article invité, donnez tout et créez le meilleur contenu possible. Si votre article est génial, vous augmenterez les chances que les lecteurs veuillent découvrir votre site Web et peut-être obtenir encore plus de backlinks.
  • Perspective: La prospection consiste à envoyer des tonnes d’e-mails à de nombreuses personnes de votre créneau pour leur présenter votre dernier excellent article dans l’espoir qu’elles vous donneront un backlink. Même s’il semble que cette technique fonctionne pour certaines personnes, personnellement, je la déteste ! Habituellement, dès que je reçois ce genre d’e-mail dans ma boîte de réception, il part directement à la poubelle. Donc en ce qui me concerne, je ne prospecte pas et je préfère investir mon temps ailleurs.
  • Toutes les techniques de chapeau noir(échanges de liens, PBN, achats de liens etc…) Les techniques black hat regroupent toutes les méthodes d’obtention de backlinks formellement interdites par Google.
    Laissez-moi vous raconter une petite anecdote…. Lorsque nous avons commencé à bloguer, nous recevions souvent des emails pour des achats de lien (nous devions mettre un lien dofollow vers le site de quelqu’un dans un de nos articles en échange d’une petite somme d’argent). Au départ, naïfs comme nous étions, nous pensions que c’était cool et nous pensions que nous ne risquions pas grand-chose à gagner quelques centaines d’euros en échange de quelques liens… Jusqu’au jour où nous avons été pénalisés par Google et sortis complètement du résultats de recherche (donc plus de trafic organique du tout, zéro, nada). Après une bonne semaine de stress et de prouver à Google que nous avions supprimé tous ces liens sponsorisés, nous avons eu la chance d’être ré-indexés dans Google !
    Depuis, nous sommes extrêmement attentifs à respecter les règles de Google ! Pour vous donner une idée, voici quelques exemples de techniques strictement interdites par Google :
    • Échanges de liens: Nous avons expérimenté un peu les échanges de liens avec des blogueurs du même créneau que nous (c’est aussi à ça que sert le réseau). Bien sûr on a toujours essayé de mettre des liens vers du contenu super pertinent et de qualité… mais honnêtement, on n’a jamais vu d’impact réel et on a abandonné cette méthode… Mais si vous faites des échanges de liens, évitez les échanges directs avec 1 blogueur si possible (Google le détecte facilement) et privilégier les échanges indirects entre plusieurs blogueurs. Et bien sûr mettez toujours des liens vers du contenu pertinent pour vos lecteurs !
    • Réseaux de blogs privés (PBN): Cette technique consiste à créer un réseau de sites uniquement pour mettre des liens sur votre site principal. En plus d’être vraiment chronophage à mettre en place, Google détecte assez facilement ce genre de pratique et pourrait fortement vous pénaliser !
    • Vendre ou acheter des liens: Que vous soyez acheteur ou vendeur, demandez-vous si cela en vaut vraiment la peine ! Quant à nous, après l’épisode que nous venons de vous raconter, nous avons appris notre leçon et nous ne le ferons plus.

Nous vous recommandons donc vraiment d’éviter toutes les techniques pour gagner rapidement en autorité et qui ne respectent pas les règles de Google. Concentrez-vous plutôt sur la qualité du contenu que vous produisez sur votre site ou pour les publications d’invités. Vous verrez qu’en produisant un excellent contenu et en étant un membre actif de votre créneau, vous commencerez à recevoir automatiquement des backlinks et à renforcer l’autorité de votre site.

Comment améliorer le classement du contenu existant

Si vous avez tout lu jusqu’à présent FÉLICITATIONS ! Vous avez maintenant une base solide pour créer du contenu optimisé pour Google et augmenter votre trafic organique.

Mais peut-être avez-vous déjà un site Web et vous vous demandez comment optimiser votre contenu existant.

Dans la section suivante nous allons regarder ensemble les paramètres plus globaux (qui concernent donc votre site dans son ensemble et sa structure) qui peuvent influencer votre classement. Nous verrons également plus en détail comment utiliser la console de recherche Google … un outil gratuit et généralement sous-utilisé qui vous permettra de surveiller votre référencement et de détecter les pages que vous pourriez facilement améliorer sur votre site.

L’ADN de votre site Web

Je trouve que ce point est souvent sous-estimé en SEO alors qu’il est essentiel. Par ADN je veux dire tous les éléments qui permettent à un lecteur normal de comprendre rapidement le sujet et la structure de votre site.

Il y a toujours plus d’informations sur le web et les internautes cherchent rapidement des réponses à leurs questions ! Vous aurez donc très peu de temps pour capter l’attention d’un visiteur qui arrive sur votre site et c’est pourquoi les points suivants sont importants !

Un sujet principal clair

Imaginez le scénario où un lecteur normal arrive sur votre site (votre page d’accueil ou une autre page)

Quel est le message principal que vous souhaitez partager avec lui ?

Il faut qu’une personne qui arrive sur votre page d’accueil ait compris en moins de 3 secondes de quoi parle votre site. Choisissez un titre clair, une punchline engageante qui poussera le lecteur à scroller et à en découvrir plus.

Au-delà des mots clés, votre page d’accueil doit avant tout permettre à vos lecteurs de découvrir l’univers de votre site et ses principales rubriques. Beaucoup de vos lecteurs arriveront probablement d’abord sur une autre page de votre site (après une recherche Google) et voudront peut-être ensuite en savoir plus en cliquant sur votre logo et en arrivant sur votre page d’accueil. C’est le moment où la structure et la clarté du message sur votre page d’accueil seront les plus importantes.

Structure cocon sémantique

Derrière ce mot barbare se cache en fait l’organisation de votre site par rubriques et sous-rubriques pertinentes (arborescence). La structure hiérarchique de votre site doit être facile à comprendre pour vos utilisateurs et Google. Si vous pouvez mettre en place une telle structure, Google comprendra plus facilement de quoi parle votre site et les sujets sur lesquels vous êtes un expert.

Voyons ensemble les points clés d’une telle structure :

  • Une fois que vous avez le sujet principal de votre site, essayez de définir quelques grands sous-thèmes principauxcela vous permettrait de classer tout votre contenu en 5-6 catégories (ça peut être un peu plus ou un peu moins). Recherchez des mots-clés pour ces catégories et ciblez des mots-clés assez génériques avec des volumes de recherche élevés (même si la compétitivité risque d’être élevée, ce n’est pas si grave ici).
  • Créez des sous-catégories si nécessaire !Imaginons par exemple que vous ayez une catégorie « voyage en France » sur votre blog de voyage. Peut-être avez-vous plus voyagé dans les Alpes et sur la Côte d’Azur et avez plusieurs articles sur chacune de ces destinations. Dans ce cas, cela vaut certainement la peine de créer des sous-catégories pour ces 2 régions.
  • Avoir un lien interne lié à un sujet pertinent . Ne créez pas sauvagement des liens internes partout ! Le maillage interne est ce qui définit la structure de votre site aux yeux de Google (les bots de Google suivent les liens internes de votre site). C’est également par le biais de ces liens que le jus de lien dont j’ai parlé plus haut est diffusé sur vos différentes pages. Par conséquent, n’ajoutez que des liens internes vers du contenu pertinent pour le lecteur et qui reste dans le même sujet. Ainsi, la structure des liens de votre site sera naturellement organisée par thème.
    Pour vous donner un exemple, imaginez que vous rédigez un article sur votreroad trip en Argentineet qu’à un moment donné dans l’article tu mentionnes le souvenir d’une randonnée que tu as faite en France. Dans ce cas, sauf si cela est indispensable à la compréhension du lecteur, ne mettez pas de lien vers la page de cette randonnée car le sujet est complètement différent.

En créant constamment de nouvelles pages, vous commencerez à vous positionner sur des mots-clés dits de longue traîne (petit volume de recherche et faible compétitivité). Si vous avez bien réfléchi à la structure de votre site (catégories, liens internes pertinents), Google verra que vous vous positionnez sur des mots-clés de longue traîne d’un même sujet et vous jugera alors comme plus pertinent et faisant autorité sur ce sujet plus large (topique autorité).

Conseil utile : Sur les sites WordPress, il arrive souvent que les pages catégories ne soient qu’une simple liste de tous les articles appartenant à une catégorie donnée. Au lieu de laisser ces pages complètement vides, créez un contenu de qualité sur ces pages. Cela aura un impact non seulement sur le classement de la page catégorie mais également sur les articles appartenant à cette catégorie.

Prendre soin de l’expérience utilisateur (rapidité, design)

Même si un sujet principal clair et une bonne structure de site sont les bases fondamentales d’une bonne expérience utilisateur, il faut faire un peu plus pour satisfaire les internautes de nos jours :

  • La vitesse de chargement : Votre site peut être le plus beau et le mieux organisé au monde, s’il est trop lent (plus de 2-3 sec par page) vous perdrez une bonne partie de vos lecteurs avant même qu’ils aient lu le premier mot de votre article. Cela augmentera votre taux de rebond, ce qui enverra un signal négatif à Google et impactera négativement votre référencement. Nous avons rédigé un guide complet pour vous aider à accélérer votre site WordPress .
  • Mise à jour 2021 Core Web Vitals : Plus que la vitesse de chargement elle-même, en 2021 il faut optimiser les Core Web Vitals de Google qui sont 3 métriques concernant la qualité de l’expérience utilisateur sur votre site. Il mesure la vitesse de chargement, la stabilité visuelle et l’interactivité de vos pages et sera intégré à l’algorithme de Google en 2021. Vous pouvez lire mon guide complet sur Core Web Vitals pour WordPress pour les optimiser.
  • Design : L’enjeu d’un design moderne est qu’il doit afficher correctement le contenu de votre site sur tous les types/tailles d’écran (mobile, tablette, desktop). Rendez votre site clair et facile à utiliser sur tous les types d’appareils (cela aura le plus grand impact sur le taux de rebond). Ce n’est qu’alors que vous pourrez vous concentrer sur les détails esthétiques qui sont moins importants.

Console de recherche Google : le meilleur outil gratuit pour améliorer votre référencement

La console de recherche est un outil gratuit fourni par Google qui vous permet de surveiller et d’optimiser votre site pour les recherches organiques et le référencement. Je suis toujours surpris du peu de personnes qui utilisent vraiment la console de recherche Google pour améliorer leur référencement… Car il y a une quantité considérable d’informations précieuses comme votre meilleur mot-clé, les CTR (pour vos pages et mots-clés), les sites qui vous donner des backlinks… mais aussi si Google a du mal à crawler les pages de votre site, s’il vous pénalise pour une raison ou une autre etc…

Passons donc en revue les usages classiques de la console ainsi que quelques techniques « plus avancées » qui vous permettront de détecter des pages que vous pourrez facilement améliorer pour obtenir plus de trafic organique.

Note complémentaire : Je ne vais pas vous expliquer dans ce post comment installer la console de recherche Google, mais vous trouverez les informations détaillées dans  ce post de Yoast.

Les usages classiques de la console Google

Le but de cet article n’est pas de vous donner un tutoriel détaillé de tout ce que vous pouvez voir dans la console. Mais je vais vous montrer les menus avec les fonctionnalités les plus intéressantes pour vous donner une idée de la puissance de cet outil :

  • L’onglet Vue d’ensemble: Cet onglet vous donne un aperçu sur les 3 derniers mois de plusieurs aspects de votre site que vous pouvez explorer plus en détail grâce à la console de recherche Google. Vous aurez un aperçu de vos performances (nombre de clics provenant de google sur les 3 derniers mois), de votre couverture (nombre de pages indexées dans Google), des messages d’erreurs ou des choses que vous devriez améliorer etc….
  • L’onglet Performances / Résultats de la recherche: C’est probablement l’outil gratuit le plus puissant pour surveiller votre référencement . Sur cette page, vous pourrez voir pour n’importe quelle page ou mot-clé de votre site toutes les choses suivantes :
    • Le nombre de clics : nombre de personnes ayant cliqué sur un résultat de recherche menant à votre site après une recherche Google spécifique.
    • Le nombre d’impressions : nombre de fois qu’une page de votre site est apparue dans les résultats de recherche Google (soit sur la 1ère page, soit sur la 5ème page)
    • Le CTR : le taux de clics … le nombre d’internautes qui ont cliqué sur une page de votre site dans les recherches Google sur 100 impressions.
    • La position moyenne : la position moyenne d’une de vos pages dans Google pour une requête donnée

    Ce rapport est TRÈS complet et vous pouvez encore jouer avec différents filtres pour affiner vos recherches. Je ne vais pas détailler ici toutes les choses que vous pouvez faire avec cet outil. Mais nous y reviendrons plus tard avec quelques exemples de techniques plus poussées qui vous permettront de détecter facilement des pages que vous pourrez ajuster pour améliorer votre référencement organique.
    Voici un exemple de rapport pour une page de notre site :

  • L’onglet couverture: Cet onglet est également très important et vous permet de voir quelles pages de votre site sont indexées dans Google et lesquelles ne le sont pas. Cela vous permet également de voir si Google a des problèmes lors de l’exploration de votre site.Vous ne devez indexer dans Google que les pages qui contiennent réellement des informations pertinentes (par exemple, vous n’avez pas besoin d’indexer votre page de contact ou peut-être certaines de vos pages de balises ou votre page d’abonnement à la newsletter). Vous pouvez dire à Google de ne pas indexer vos pages en utilisant la balise noindex
    < meta name = “robots” content = “noindex,follow” >

    Astuce WordPress : Si vous utilisez WordPress, le plugin Yoast SEO vous permettra de gérer assez facilement vos pages indexées :

    • Vous pouvez générer un Sitemap contenant uniquement vos pages à indexer que vous pourrez soumettre dans la console de recherche Google.
    • Vous pouvez ajouter la balise noindex au cas par cas en modifiant vos pages
    • Vous pouvez rediriger des pages médias qui contiennent peu de contenu (qui sont automatiquement créées par WordPress lorsque vous ajoutez une photo à votre bibliothèque) et font souvent exploser le nombre de pages indexées sur les sites WordPress.
    • La vitesse de chargement : l’onglet vitesse est apparu récemment et est encore expérimental mais vous renseigne sur la vitesse de chargement de vos pages.
      UPDATE 2021 : cet onglet s’appelle désormais Core Web Vitals et mesure les métriques LCP, CLS et FID en fonction des données de votre utilisateur. Plus de détails sur Core Web Vitals dans Google Search Console ici .
    • Ergonomie mobile : Cet onglet vous indique si Google considère que vos pages sont adaptées au mobile (et si ce n’est pas le cas, il vous donne des informations sur la façon de résoudre ce problème).
    • AMP : Si vous utilisez le format AMP sur votre site, vous verrez cet onglet qui vous donnera des informations sur vos pages AMP
    • Données structurées : Si vous ajoutez des données structurées pour obtenir des extraits enrichis dans Google (ceci est abordé dans la section sur le CTR ), vous verrez également ces données structurées ici. Grâce à ces informations, vous pourrez corriger d’éventuelles erreurs dans vos données structurées.
      Info : Pour mettre en place le contenu enrichi sur votre site WordPress, je vous recommande de tester le plugin SNIP que j’utilise sur nos sites.L’onglet Améliorations: Cet onglet vous donnera des informations sur différents aspects de votre site tels que :

Techniques pour détecter les pages à améliorer avec la console google

Tous ces rapports sont sympas mais ils ne vous disent pas encore comment améliorer votre référencement en utilisant la console de recherche. Ci-dessous, je vais vous donner des exemples decomment utiliser la console de recherche Google pour améliorer les pages qui pourraient vous apporter le plus de trafic organique.

  • Améliorer le CTR et la position des mots-clés peu performants : L’idée ici est d’améliorer le positionnement et le CTR des pages avec des mots-clés à fort potentiel qui sont actuellement classés entre les positions 3 et 8 sur Google. Comme je vous l’ai montré sur la courbe CTR au début, 60% du trafic de recherche organique est réparti entre les 3 premières places de Google. L’idée est de trouver des mots-clés pour lesquels vous êtes déjà en première page (entre les positions 3 et 8 c’est l’idéal car il est plus simple d’améliorer votre positionnement pour un mot-clé sur lequel vous êtes déjà positionné) et de les améliorer pour mieux performer dans Google recherches.
    Pour ce faire, allez dans le menu des résultats de recherche, cliquez sur CTR moyen et position moyenne. Triez ensuite les mots-clés par position en utilisant le filtre “plus petit que”8.1 (nous ne voulons que des mots clés déjà classés sur la première page) par ordre décroissant.
  • Ensuite, je recherche des mots-clés avec un CTR plutôt bas et un nombre d’impressions plutôt élevé (on ne va pas optimiser une page pour un mot-clé qui n’a pas beaucoup d’impressions). Par exemple, j’ai constaté que notre site avait 6800 impressions pour le mot-clé « Tessin » (une région en Suisse) pour un CTR de seulement 0,4 %. Je clique ensuite sur le mot-clé puis sur « page » pour voir quelle page de mon site se classe pour ce mot-clé. Ensuite je rentre le mot clé dans The SerpChecker by mangools pour voir qui se positionne devant et vérifier s’il n’y a pas trop de concurrence (si vous n’avez pas de mangools, il suffit de rentrer le mot clé dans Google pour voir qui se positionne avant vous)
  • Dans ce cas la concurrence est assez forte devant nous (nous sommes en position 8) et je ne suis pas sûr que j’essaierais d’optimiser cette page. Mais si vous pensez que vous pouvez améliorer la position d’une page, appliquez les recommandations de référencement sur la page mentionnées ci-dessus, ajoutez peut-être des liens internes à cette page, essayez d’obtenir un backlink ou créez plus de contenu sur et autour de cette page et voyez si votre référencement est en train de s’ameliorer.
  • Améliorer les pages qui se classent bien mais qui ont un CTR faible : Si nous suivons la logique de la courbe CTR présentée ci-dessus, les 3 premières positions de Google devraient toutes avoir des CTR supérieurs à 10 %. Mais ce n’est pas nécessairement le cas!
    Revenez au menu des résultats de recherche de la console Google et cliquez à nouveau sur la moyenne du CTR et la moyenne de la position. Triez ensuite les mots-clés par position en utilisant le filtre « plus petit que » 3 (pour n’avoir que les mots-clés qui se classent dans le top 3). Triez ensuite le résultat par ordre croissant de CTR
    On peut voir plus haut qu’il y a des requêtes pour lesquelles on est très bien positionné mais qui ont un CTR bien en dessous de 10% (ce qui veut dire que même si on est bien positionné, les internautes cliquent sur d’autres résultats de recherche). Entrez ces mots-clés dans Google pour essayer de comprendre ce qui ne va pas et ce qui pousse les gens à cliquer ailleurs. Si nous prenons l’exemple du “Budget de la Norvège” , le résultat de recherche Google ressemble à ceci :
    Un tableau avec un rich snippet occupe tout l’espace en 1ère position

    On peut voir sur cette capture d’écran que le premier résultat de recherche du site partir.com occupe une bonne partie de l’espace avec un gros tableau en 1ère position et notre page n’est en réalité qu’en 2ème position. Dans ce cas, j’essaierais d’intégrer un tableau budgétaire au début de notre article pour essayer d’obtenir la 1ère place avec un rich snippet.

  • Et bien d’autres techniques (si vous en avez, n’hésitez pas à nous les partager en commentaires)…

Limites de la console de recherche Google

Comme vous pouvez le voir, la console de recherche Google est un outil très puissant et GRATUIT… mais il a quand même quelques limites !

Le principal estle fait que la console Google ne vous donne que des informations sur votre site et non sur vos concurrents. Bien sûr vous ne jouez pas au jeu du référencement seul et vous avez besoin d’informations sur la compétitivité pour savoir quels mots clés vous pouvez cibler. C’est pourquoi vous aurez besoin d’outils comme Mangools (ou SEMrush ou autre…) si vous décidez d’être sérieux en SEO !

Comment suivre le classement de vos mots-clés ?

Enfin je voudrais terminer ce guide sur le SEO et le référencement naturel en insistant sur le fait que vous devez suivre l’évolution du classement de vos mots-clés . Même si vous faites une bonne recherche de mots-clés, faites de votre mieux pour le référencement sur la page, essayez d’obtenir des backlinks etc… si vous ne suivez pas l’évolution du classement des mots-clés que vous ciblez, vous ne saurez jamais si ce que vous faites vraiment œuvres.

Ce n’est qu’en surveillant l’évolution de votre référencement que vous saurez si vous ne ciblez pas des mots-clés trop compétitifs, si les modifications que vous apportez sont efficaces, si vos stratégies de contenu fonctionnent etc…. L’algorithme de Google est en constante évolution et il est essentiel de surveiller si ce que vous faites est toujours efficace ou non !

Comme je vous le disais plus haut, en ce qui nous concerne, nous utilisons Mangools SERP Watcher pour suivre l’évolution du classement des mots-clés qui nous tiennent à cœur. Chaque fois que nous écrivons un article sur l’un de nos sites en essayant de se classer pour certains mots-clés, nous les ajoutons à cet outil pour surveiller leur classement. Cela nous permet d’avoir dans un même rapport un aperçu de tous nos mots-clés importants… Sans cet outil il faudrait aller manuellement dans la console de recherche pour chaque mot-clé et vérifier si le classement s’améliore.

C’est ça! Si vous avez lu ce guide en entier depuis le début, c’est génial et j’espère que vous avez apprécié les informations que vous avez trouvées. Je terminerai simplement en vous rappelant la chose la plus importante en SEO :

Même s’il faut penser un peu à Google, créez AVANT TOUT le meilleur contenu possible pour répondre aux questions de vos lecteurs !

Maintenant, tout ce que vous avez à faire est de vous mettre au travail et d’appliquer tout ce que vous venez d’apprendre. Vous devrez tenir le coup car le référencement et la recherche organique sont beaucoup plus proches d’un marathon que d’un sprint. Mais vous verrez qu’à long terme, vous serez récompensé de vos efforts !

close

Téléchargez notre guide gratuit : De 0 à 1000 visiteurs par jour en 3 étapes seulement !

Vous voulez en savoir plus sur le SEO ?

Recevez gratuitement nos actus hebdomadaires sur le référencement naturel.

Ophélia Pol

Passionnée depuis des années par le SEO et le marketing de contenu en général, je partage sur ce blog mes réflexions sur le référencement naturel et les derniers articles et actus du marketing digital.

Vous pourriez aussi aimer

Bénéficiez de -20% dès aujourd'hui avec le code : G2HQ7ESCJe découvre